Le conseil d’entreprise : un CSE avec la capacité de négocier
Hervé Caillon, associé
L’association sans but lucratif qui fournit une garantie financière à ses adhérents est un créancier professionnel
18 octobre 2017
Lionel Mourot, associé
Aménagements concernant le prélèvement forfaitaire unique (PFU)
18 octobre 2017
Afficher tout

Le conseil d’entreprise : un CSE avec la capacité de négocier

Christophe Gripon, associé

L’ordonnance qui a fusionné les délégués du personnel, le comité d’entreprise et le CHSCT en une nouvelle instance unique (le comité social et économique) offre une option de plus aux partenaires sociaux. Sous condition, il est possible de doter cette nouvelle instance de la capacité de négocier et conclure un accord collectif, auquel cas on parle de « conseil d’entreprise ».

Un conseil d’entreprise peut être institué, en lieu et place du comité social et économique (CSE), dans les entreprises avec ou sans délégué syndical ainsi que dans les entreprises appartenant à une unité économique et sociale (UES). À la différence du CSE, le conseil d’entreprise a la capacité de négocier un accord collectif.

 

Lire la suite sur notre base documentaire